COVID19 | L'intérêt du couvre-feu selon le Pr Bruno Megarbane | Gouvernement

Le couvre-feu, ou confinement nocturne, a pour but de limiter les relations sociales la nuit, car c'est au cours de soirées, que se fait, aujourd'hui, la principale partie des contaminations. L'incidence du nombre de nouvelles contaminations en Île-de-France atteint désormais des valeurs extrêmement élevées, notamment dans la population des jeunes. Ces contaminations parmi les jeunes s'accompagnent désormais d'une contamination croissante auprès des personnes plus âgées. C'est pourquoi nous observons depuis maintenant trois semaines, une augmentation constante des admissions en réanimation. 90 % de nos lits de réanimation seraient occupés, et probablement une saturation totale à la mi-novembre. Si rien n'était fait, nous devrions déprogrammer la quasi-totalité des interventions chirurgicales non urgentes. Le couvre-feu a pour but de limiter les relations sociales la nuit. Le fait de ne pas pouvoir se déplacer pour aller en soirée permettra de limiter ce mode de contamination. Donc, nous en attendons des résultats dans les 15 jours à trois semaines qui suivent. Dans le moment critique que nous vivons, il est important, pour chacun d'entre nous, d'être responsable, d'avoir une action citoyenne, en limitant ses propres contacts pour contribuer à casser les chaînes épidémiques. Et ainsi, tous ensemble, nous pourrons faire face au virus et protéger nos parents, nos grands-parents, qui sont plus faibles.