Pass sanitaire: Olivier Véran ironise lors des débats sur le pass sanitaire

vous avez 70 % des personnes adultes à ce stade en france qui ont eu une première injection 70% ce n'est pas complètement neutre c'est en train de monter très vite nous atteindrons très vite 75 puis 80% d'ailleurs nous en août allons rejoindre la symptômes qu'on voit dans les enquêtes d'opinion sur les intentions des français de se faire vacciner encore une fois on va on peut on peut passer la nuit on peut même si vous voulez passer la semaine à se renvoyer la balle vous qui nous dit dit nous on peut vacciner tout le monde vous dira oui pour le pas salutaire nous qui vous disons c'est pas l'un ou l'autre c'est l'un et l'autre nous mettons à disposition des vaccins nous allons maxime vacciner massivement nous continuons mobiliser tous les efforts huit cent vingt mille vaccination encore aujourd'hui dans le pays dont plus de quatre cent mille français qui recevait la première injection il en ira ainsi et même crescendo dans les prochains jours donc ça c'est en cours de fonctionnement il n'empêche et il n'empêche qu'il y a un virus que le virus y pouvait nous regarde et je pense que ce soir il serait assez content et servir une petite bière parce qu'il va lui dit non parce que honnêtement nous avons besoin d'avoir des mesures de protection des français et des établissements recevant du public et cormier je leur dis et je le martèle raid toute la soirée et toute la nuit par monsieur ciotti monsieur ciotti vous avez dit tout à l'heure vous avez dit tout à l'heure pour qu'il ait changé d'avis vous avez vous avez madame monsieur pradier la question qu à radier non seulement monsieur le ministre à part arrêté trois que danse judo parole à tous les orateurs de tous les groupes qu'ils ont en tout cas ceux qui l'ont demandé on écoute le ministre