Non-réintégration des soignants: pour Bruno Megarbane, "c'est ce qui est tout à fait logique"

nous avons des des autorités de santé compétentes avec des médecins spécialistes qui ont pesé les avantages et les inconvénients même si naturellement on aurait pu penser au vu des difficultés du personnel soignant qu'une réintégration pouvait être envisagé eh bien les personnes spécialistes et les épidémiologistes honte on va dire préconisé la non réintégration et les autorités politiques évidemment suivre ces recommandations c'est ce qu'e c'est ce qui est tout à fait logique