Covid-19: Véran illustre par les chiffres le "raz de marée" du variant Omicron en France

si j'extrapole un peu on est probablement à ce soir en comptant les cas d'aujourd'hui à un million de français qui doivent être positif au corona virus à l'heure à laquelle je vous parle et qui sont diagnostiqués comme tels je ne parlerai plus de vagues s'agissant de mikron j'ai parlé de lame de fond ce phénomène marin que beaucoup connaissent qui consiste à avoir une accumulation de vagues qui se conjugue en une seule vague plus forte vu les chiffres que nous enregistrons depuis quelques jours dans notre pays j'aurais tendance à parler de raz-de-marée s'agissant du variant omicron si j'extrapole un peu on est probablement à ce soir en comptant les cas d'aujourd'hui à un million de français qui doivent être positif au corona virus à l'heure à laquelle je vous parle et qui sont diagnostiqués comme tels auxquels il faut ajouter un certain nombre de personnes asymptomatiques qui ne sont pas testés donc probablement plus d'un million de français sont positifs actuellement au corona vieux je dis pas positif il ya une semaine j'ai dit aujourd'hui un jour donné si on considère qu'on entre 3 et 5 eca contact par français on peut considérer qu'il ya 10% de la population française qui à l'heure à laquelle je vous parle qu'à contacter donc autour de vous sur dix personnes y en a une qui doit être considéré comme cas contactez pas forcément positive bien sûr mais cela encore une fois test de la halle la vitesse de circulation de ce variant [Musique] cinq millions de français ne sont pas vaccinés 4 millions d'adultes il ya trois catégories de personnes qui ne sont pas vaccinés il ya encore des gens qui sont loin de tout loin d'information loin du système de soins assigné à résidence et nous allons les chercher avec du porte à porte en faisant appel aux médecins et aux pharmaciens aux infirmiers à domicile au ccas aux collectivités on va chez eux pour leur dire il faut vraiment vous protéger sont des personnes qui quand on leur parle du vaccin ne sont ni pour ni contre sont des personnes qui sont éloignés des clés de lecture et de compréhension c'est votre devoir est difficile d'estimer non monsieur le député il y a une deuxième catégorie personnes qui sont pas vaccinés que je qualifierais d méfiants ce qu'ils vous disent ça peut aller du cobp il n'existe pas au vaccin tu au vaccin n'est pas efficace c'est un magma de gens qui se sont petit à petit en piste et dans une forme de contestation pouvant prendre parfois des allures vraiment pardonnez moi l'expression mais pas loin une sorte de délire considérant qu on leur veut du mal je vous dis ça parce que ce sont les animateurs qu'ils me le disent avec des patients qui sont parfois en train de refuser les soins qu'on leur donne des patients qui s'étouffe ont besoin d'oxygène qu une saturation d'oxygène à 80% donc il faut leur mère de l'oxygène ils s'arrachent le masque sont des gens qui qui lorsqu'ils sortent de réanimation après avoir échappé de peu à la mort vous explique qu'en fait on leur a inventé cette histoire de kobe pour faire croire qu'ils avaient une maladie ces gens là on va pas se leurrer d'ailleurs c'est souvent eux qui vous menacent ces personnes là ni impact sanitaire ni impasse vaccinale ni une obligation vaccinale ne les ferait changer d'avis ça lui ferait changer d'avis eliane troisième catégorie de personnes ce sont les personnes qui sont je dirais plus ou moins différentes par rapport à cette question du vaccin souvent des gens plus jeunes tu ne sens pas la menace ont des gens autour d'eux quand ils copient qu'on fait une grippe qu'on fait certains dans leur entourage un peu plus âgés ont peut-être fait une forme grave mais ils disent moi c'est pas mon truc j'ai pas le temps je li na vi ou où j'ai peu d'interactions sociales non mais t'es pas avec ça mais si ou l'ordi faut vraiment vous faire vacciner sur un coup de tête il pourrait le faire sans problème ces personnes là pour un certain nombre se sont adaptés au pass and i terre parfois en piquant le pass du voisin ou du copain ou parfois en faisant un test si longtemps comme ça je verrai bien si je laisse ces personnes-là la transformation du pas salutaire en place vaccinale elle s'adresse à eux il faut se le dire et s'adresse à eux vous dire désormais vous devez comprendre que vous ne pouvez plus considérer que vous êtes en dehors de cette gestion de crise que vous êtes en dehors de ces risques et donc on va continuer de resserrer les mailles pour pouvoir non seulement garantir que les endroits qui reçoivent du public sont indemnes de jean comptage potentiellement contagieux c'est comme la finalité principale mais aussi vous dire que maintenant vous faire vacciner parce que sinon on a pu s'en sortir